EFI : European Forest Institute
Support EFIATLANTIC
Pinède
Le réseau pour la gestion durable des forêts cultivées.

français espagnol portugais english

FORSEE : Indicateur évalué

Indicateur 3.2.: Bois rond

Coût

Aquitaine

Total : 550 €

Coût/ha : 0,00013

Ces coûts comprennent :

Salaire (pour le calcul de la VUM)

Résultat

Evolution du pourcentage de bois d’œuvre (BO et de bois d’industrie (BI) en fonction du volume unitaire moyen (volume bois fort) de pin maritime

graf

Prix du bois de pin maritime sur pied pour quatre catégories de volume unitaire

graf2

Commentaires

Les pourcentages de bois d’œuvre et de bois d’industrie en fonction du volume moyen bois fort résultent des mesures réalisées sur six coupes d’exploitation avec deux modalités : coupe rase et coupe d’éclaircie.

Le graphique de prix des bois sur pied de pin maritime se base sur les prix bord de route. Il intègre les frais d’exploitation dans des conditions de productivité adéquates (chauffeur expérimenté, machine adaptée, distance de débardage standard) et les frais généraux inhérents à l’activité d’exploitation forestière.

Problématique et amélioration

Les suivis de productivité sont réalisés sur des chantiers avec des conditions spécifiques. Mais, la productivité est influencée par une multitude de facteurs (humain, environnement, matériel, peuplement), il est donc important d’obtenir des répétitions dans les suivis. Ceci est particulièrement vrai dans les petits VUM où la productivité évolue très vite. La réalisation de nouveaux suivis dans les petits VUM (inférieurs à 500 dm3) permettrait d’améliorer la qualité de l’indicateur.

La ventilation des produits a été décomposée en bois d’œuvre et en bois d’industrie. On pourrait construire une ventilation plus précise en fonction des utilisations du bois d’œuvre (déroulage, sciage, caissage). Cependant, les mesures effectuées ne donnent pas une vue exhaustive de tous les produits utilisés dans la région. Par ailleurs, ces chantiers sont soumis aux lois du marché. De ce fait, la valorisation dépend de la commande et pas uniquement de l’optimum réalisable. Il faudrait donc obtenir des statistiques globales pour lisser ces effets. La prochaine étape est donc une ventilation intégrant les grands types de bois d’œuvre.

Conclusion

A partir des suivis de six chantiers d’exploitation et partant des prix moyens des bois bord de route, il a été possible d’estimer le prix du bois sur pied. Dans la mesure où les coûts d’exploitation constituent une part importante de la valeur bord de route, la productivité de l’exploitation influe de manière non négligeable sur la valeur sur pied.

Avec une exploitation forestière de plus en plus mécanisée, les écarts entre le volume bois fort et celui des billons récoltés sont principalement dus à la perte d’écorce ; le pin maritime étant une essence avec une forte proportion d’écorce. La relation établie mérite d’être consolidée avec des données provenant de conditions très variées

Logo IEFCafocel
Projet cofinancé par l'Union Européenne
Initiative Communaitaire FEDER
INTERREG IIIB Espace Atlantique