EFI : European Forest Institute
Support EFIATLANTIC
Pinède
Le réseau pour la gestion durable des forêts cultivées.

français espagnol portugais english

FORSEE : Indicateur évalué

Sous-indicateur : Profondeur de la nappe superficielle

Coûts

Zone pilote :

98 000 ha

Prix :

- Total : 8 656 €

- Marginal :

6 240 €

- Partagé :

2 416 €

Coût/ha : 0,09 €

Les coûts comprennent :

Coût personnel : 6 035 €
Achat données IFN : 1 000 €
Achat données IGN : 1 260 €
Envoi du CD données CARTHAGE : 156 €
Maintenance informatique : 205 €

Résultats

img

Commentaires

Ces cartes ont été obtenues à partir de la « Cartographie de la vulnérabilité des systèmes aquifères en Aquitaine » établie par le BRGM. Dans le cadre de cette étude sur les risques de diffusions des pollutions dans les aquifères, le BRGM a produit une carte sur laquelle figure l’épaisseur de la zone non-saturée (ZNS) en mètre qui correspond à la profondeur à laquelle se trouve la nappe par rapport à la surface du sol.

Dans la mesure où la carte était à l’échelle de toute la région, la précision des données à l’échelle des bassins étudiés reste assez limitée (le pas est de 1000 m) mais a tout de même permis de produire la carte ci-dessus. Cependant, compte-tenu de la précision des données mises à disposition, il nous a paru délicat de calculer une valeur d’indicateur par sous-unité hydrographique. En tout état de cause, des données plus pertinentes résultant de suivis plus systématiques seraient nécessaires à un tel calcul.

Problématique et améliorations

Un tel indicateur a pourtant une pertinence théorique forte dans la zone étudiée. En effet, la relation nappe-débit a pu être vérifiée lors des suivis de bassins versants dans la région. Ainsi, une modélisation des termes du bilan hydrologique (avec Modflow), et une validation des limites du bassin versant ont pu être réalisés sur le bassin du Tagon où les suivis hydrologiques et hydrogéologiques ont permis l’acquisition de données de suivi pertinentes (cf travaux JC CHOSSAT). Les lames d’eau mesurées et modélisées sont équivalentes (cf figure)

img

Commentaires et conclusion

En l’état actuel des données disponibles et malgré la pertinence théorique de l’indicateur, il ne paraît pas possible de le calculer avec une fiabilité suffisante sur les unités hydrographiques de la zone. Il faut cependant prendre en compte, à moyen terme, l’évolution des systèmes d’information sur les nappes (BRGM) qui permettra l’accès à des sources de données plus nombreuses et plus référencées.

Logo IEFCcemagref
Projet cofinancé par l'Union Européenne
Initiative Communaitaire FEDER
INTERREG IIIB Espace Atlantique