EFI : European Forest Institute
Support EFIATLANTIC
Pinède
Le réseau pour la gestion durable des forêts cultivées.

français espagnol portugais english

FORSEE : Indicateur évalué

Sous-Indicateur 5.3.2.7 : Capacité d’échange cationique (CEC)

Coûts

Zone pilote : 35 éch.

Total : 90 éch.

Prix (/ech.)

Total : 212 €

Marginal : 0 €

Partagé : 230 €

Optimal : 161 €

Coût/ha :

selon densité échantillonnage

Ces coûts comprennent :

Main d’œuvre (prélèvement) = 83 €

Main d’œuvre (préparation) = 32 €

Analyse = 63 €

Amortissement

véhicules =

34 €

Résultats

La capacité d’échange cationique est dépendante des teneurs en carbone et en argiles. Dans le contexte des sols landais (très pauvre en argiles), la teneur en carbone suffit à prédire de manière satisfaisante (r²=0.90) la CEC : CEC=0.0913xC

graf1

En raison de la relation intime entre la CEC et le C, on retrouve l’habituelle dichotomie entre les dunes littorales et le plateau landais, avec des valeurs extrêmement faibles dans les dunes :

graf2

graf3

Il est notable que le taux de saturation (S/T) témoigne de conditions moins acides dans les sols de dunes littorales.

Commentaires

Problématique et améliorations

Le modèle d’estimation de la CEC par le taux de carbone reste à être validé sur les sols de dunes.

Commentaires et conclusion

La CEC est une variable importante des sols, entre autres pour sa capacité à fournir rapidement certains nutriments à la solution du sol, et qui doit pouvoir être suivi en tant qu’indicateur. Son estimation étant possible à partir du carbone, il est envisageable de ne pas le suivre directement. Notons que, dans les régions où la CEC dépend aussi de la teneur en argiles, il existe des modèles publiés d’estimation de la CEC.

Toutefois, cette approche basée uniquement sur le carbone pose un problème car elle ne permet pas de suivre le rapport S/T. Or, celui-ci est un outil souvent plus pertinent que le pH pour mettre en évidence des processus d’acidification des sols. C’est pourquoi, dans les régions propices à l’acidification et sous l’influence de dépôts atmosphériques (N et S) importants, la détermination complète de la CEC et de son rapport S/T serait souhaitable.

inraLogo IEFC
Projet cofinancé par l'Union Européenne
Initiative Communaitaire FEDER
INTERREG IIIB Espace Atlantique