EFI : European Forest Institute
Support EFIATLANTIC
Pinède
Le réseau pour la gestion durable des forêts cultivées.

français espagnol portugais english

FORSEE : Indicateur évalué

Sous-Indicateur 5.3.2.8 : pH-eau du sol

Coûts

Zone pilote : 35 éch.

Total : 90 éch.

Prix (/ech.)

Total : 154 €

Marginal : 0€

Partagé : 230 €

Optimal : 161 €

Coût/ha : selon densité échantillonnage

Ces coûts comprennent :

Main d’œuvre (prélèvement) = 83 €

Main d’œuvre (préparation) = 32 €

Analyse = 5 €

Amortissement

véhicules =

34 €

Résultats

Le pH des sols montre un gradient relativement classique avec des valeurs qui croissent avec la profondeur :

graf1

Commentaires

Le pH est un indicateur des phénomènes d’acidification. Bien que d’autres indicateurs soient plus pertinents à ce titre (comme le S/T ou la CNA (capacité à neutraliser les acides)), la mesure du pH peut apporter une information utile, que les autres indicateurs soient suivis ou non.

Dans le contexte landais, les valeurs moyennes de pH obtenues lors de la campagne FORSEE sont légèrement plus faibles que celles issues d’une méta-analyse portant sur d’anciennes études (Augusto et al., 2006). Si cette diminution du pH était confirmée, cela serait le signe d’un processus d’acidification actif.

Problématique et améliorations

Le pH est une expression logarithmique d’une concentration en protons. C’est donc une variable qui ne s’interprète pas trivialement.

Pour mettre en évidence de manière rigoureuse une évolution temporelle du pH du sol, il faut avoir recours à de larges échantillonnages.

Commentaires et conclusion

Le pH du sol est un indicateur de base qu’il convient de ne pas écarter, même si ses évolutions temporelles sont rarement spectaculaires sur le court terme.

inraLogo IEFC
Projet cofinancé par l'Union Européenne
Initiative Communaitaire FEDER
INTERREG IIIB Espace Atlantique