EFI : European Forest Institute
Support EFIATLANTIC
Pinède
Le réseau pour la gestion durable des forêts cultivées.

français espagnol portugais english

FORSEE : Indicateur évalué

Sous-Indicateur 6.0.1 : Structure de la propriété forestière

Coûts

Total : 330 €

Coût/ha : 0,003 €

Les coûts comprennent :

Acquisition des données brutes : 0 €

Extraction / mise en forme : ½ journée d’ingénieur CRPF, soit 330 €

Résultats

img

Commentaires

Suivant les statistiques disponibles sur la structure de la propriété forestière apparaît un grand nombre de propriétaires de petites surfaces mais ils représentent une faibles proportion de la surface forestière. Ce phénomène est national en France et ce morcellement de la propriété peut constituer de sérieux obstacles en terme de gestion suivant les objectifs recherchés.

Cependant, sur le site choisi, la situation est plutôt meilleur puisque 90% des surfaces forestières sont la propriété des propriétaires de plus de 20 ha. Il faut noter la présence d’une grande propriété de 14 000 ha appartenant à un Groupement Forestier parmi les plus importants de France. Enfin, signalons la présence importante de forêts domaniales localisées le long du cordon dunaire assurant ainsi un rôle de protection clé vis-à-vis de l’érosion éolienne.

Problématique et améliorations

L’analyse de la distribution de la propriété forestière s’appuie sur le cadastre, qui est utilisé par les services fiscaux pour le calcul de l’impôt foncier en fonction de la nature de culture. Les donnés cadastrales sont acquises tous les 6 ans par les CRPF et les données utilisées datent de 2003.

Or, dans les itinéraires sylvicoles classiques de conduite du Pin maritime, il existe un délai de 2 à 3 années entre la coupe rase d’un peuplement et le reboisement. Cela permet notamment de minimiser le risque d’attaques des jeunes peuplements par l’hylobe.

Enfin, il est nécessaire de préciser ici que les surfaces des « propriétés forestières » utilisées ici excluent les éventuelles parcelles d’une même forêt situées hors zone atelier. Ce choix semble répondre au plus près à la question posée mais a tendance à augmenter artificiellement l’impression de morcellement. En effet, un propriétaire possédant 3 ha à Gastes (dans la zone atelier) et 15 ha à Biscarrosse (à quelques kilomètres, mais hors zone atelier) sera compté dans la classe 1-4 ha alors que sa forêt s’étend sur 18 ha.

Commentaires et conclusions

Cette méthode est suffisante pour caractériser la structure de la propriété forestière et répond complètement au texte complet de l’indicateur de Vienne.

Logo IEFCcrpf
Projet cofinancé par l'Union Européenne
Initiative Communaitaire FEDER
INTERREG IIIB Espace Atlantique