EFI : European Forest Institute
Support EFIATLANTIC
Pinède
Le réseau pour la gestion durable des forêts cultivées.

français espagnol portugais english

Le Projet " Ensemble pour Gérer le Territoire


En répondant en 2001 à l'appel à projets " Ensemble pour Gérer le Territoire " émis par la Fondation de France, l'Institut Européen de la Forêt Cultivée (IEFC) proposait aux acteurs socio-économiques et aux usagers d'une petite région forestière d'échanger leurs expériences et leurs visions sur les moyens et les rôles de chacun pour la mise en œuvre d'un aménagement concerté et durable de leur territoire forestier.
La tenue d'ateliers thématiques (socio-économie du développement rural, gestion de l'eau, gestion de la diversité biologique, accueil du public en forêt) réunissant à la fois des forestiers et des représentants d'autres groupes d'usagers de l'espace forestier (agriculteurs, chasseurs, pêcheurs, naturalistes, randonneurs) permet d'identifier les points de rapprochement et de conflits existants et liés aux différents usages. Des outils opérationnels et des structures de concertation sont proposés par les participants.
Ce projet, de taille relativement modeste, affiche néanmoins deux sorties opérationnelles:
(1) La prise de contact entre gestionnaires et autres usagers des forêts tout d'abord; les propositions formulées par les acteurs au cours de ces journées ensuite. Celles-ci permettront d'alimenter d'éventuelles réunions de consensus en servant de point de départ à des processus de concertation officiels.
(2) L'IEFC réalise auprès des usagers forestiers une enquête sur leur perception et leur satisfaction de la forêt et de sa gestion en Aquitaine. Les résultats de l'enquête serviront à renseigner et à affiner certains indicateurs sociaux de la gestion durable des forêts avancés par les instances politiques forestières au niveau européen, français et aquitain. Pour cet exercice, nous avons choisi la zone test de la Grande Lande qui compte déjà avec la mise en place de l'Observatoire des Forêts d'Aquitaine. Les indicateurs affinés issus du travail d'enquête seront ensuite testés dans les espagnoles et portugaises partenaires de l'IEFC.

La spécificité de la démarche entreprise au sein de ce projet est double:
(1) De part ses activités principalement interrégionales de promotion de la recherche et du développement autour des forêts cultivées, l'IEFC peut se targuer d'afficher une neutralité et une objectivité lui permettant d'évoquer de manière dépassionnée les sujets d'actualités sensibles pour les acteurs locaux (Natura 2000, accueil du public en forêt, gestion du risque incendie, ensablement des lagunes, etc.).
(2) L'IEFC associe aux discussions les usagers des forêts encore peu souvent représentés dans les instances traditionnelles de concertation et de décision forestière (contrat de plan, contrats de Pays, comité de certification de la gestion durable des forêts PEFC, etc.).

Les mots clés du projet " Ensemble pour Gérer le Territoire " sont Perception et Concertation.

L'atelier " Collectivités Publiques et Aménagement Durable des Forêts " le 13 Juin 2003 sur la Communauté de Communes de Mimizan
La phase de consultation avec les usagers forestiers non sylviculteurs nous a permis de relever un éventail de propositions techniques et structurelles visant à accroître la concertation et la participation au plus grand nombre d'acteurs intéressés aux réflexions menées sur les questions d'aménagement durable de l'espace forestier.
En guise de clôture du cycle de concertations sur l'aménagement durable des forêts, nous souhaitons que forestiers, usagers et décideurs politiques se rencontrent afin d'évoquer les 3 points présentés ci-dessous :
(1) Les fruits des ateliers précédents seront restitués aux Elus. Ainsi les moyens de la concrétisation éventuelle des outils et des méthodes proposées par les gestionnaires et les usagers forestiers seront évoqués.
(2) De part leurs fonctions, les Elus sont amenés à trancher entre les différentes alternatives d'aménagement qui leurs sont proposées et qui émanent des aspirations d'acteurs de nature et d'intérêts divers. Les conséquences de leurs décisions concernent l'ensemble de acteurs socio-économiques.
Lors de l'atelier, nous aborderons un certain nombre de questions traitant de l'aménagement rural que posent les groupes d'acteurs aux Elus locaux :
  • Accueil et pénétration du public en forêt (zones d'activités touristiques et de loisirs, zones de stationnement des véhicules, entretien des pistes forestières et des chemins de randonnées),
  • Gestion des milieux sensibles et notamment des zones répertoriées dans le réseau Natura 2000 (forêts riveraines, lagunes, dunes),
  • Suivi du développement de l'industrie du bois et notamment les conséquences envisageables pour la région en termes d'emplois et de développement économique,
  • Qualité de l'eau,
  • -Prévention et protection du risque de feu de forêt.

(3) Enfin, le rôle des collectivités publiques en tant qu'utilisateurs du territoire et des ressources naturelles sera également abordé (notamment sur l'utilisation de la ressource hydrique, sur le développement de l'urbanisation et des infrastructures dans le tissu rural, etc.).



Article médiaforest