EFI : European Forest Institute
Support EFIATLANTIC
Pinède
Le réseau pour la gestion durable des forêts cultivées.

français espagnol portugais english
IEFC - Forest pests and diseases - Consult - Pin-I-8
Common Forest Pests and Diseases in Europe - Pin-I-8

Hylésine du pin

Tomicus piniperda (L.) (Coleoptera, Scolytidae)
Synonymes: Blastophagus piniperda, Der-mestes piniperda, Myelophilus piniperda.

Arbres hôtes

Les pins (Pinus) et exceptionnellement les sapins (Abies), les épicéas (Picea) et les mélèzes (Larix).

Identification

  • Décoloration et éclaircissement du houppier.
  • A partir de juillet, présence de pousses courbées et jaunissantes, signe de l´alimentation des scolytes adultes. Un petit tube de résine cristallisée sur l´axe de la pousse marque souvent le trou d´entrée de l´insecte. Présence d´une galerie d´alimentation dans l´axe de la pousse avec parfois un petit scolyte bicoloré à l´intérieur. Les pousses ainsi creusées peuvent tomber sous l´action du vent, et ensuite joncher le sol (Photo 1).
  • Présence de petits tubes de résine cristallisée et de sciure sur l´écorce du tronc, autour des trous d´entrée des insectes (Photo 2).
  • Présence, sous l´écorce, de galeries de pontes caractéristiques: une seule galerie maternelle longitudinale de 2,5 mm de largeur pour une dizaine de cm de long, avec des galeries larvaires rayonnantes (Photo 3). Dans les galeries peuvent être trouvés des œufs, des larves, des nymphes et des adultes immatures.
  • Les hylésines adultes sont des petits coléoptères bicolores avec une tête noire et des élytres acajou, de 3 à 5 mm de long (Photo 4).

Dégâts

Cet insecte produit deux types de dégâts :
  • Pour les arbres sur lesquels l´insecte se reproduit:
    • Risque de mortalité pour les arbres affaiblis attaqués.
    • Lors des pullulations, des attaques massives peuvent parfois provoquer la mort d´arbres vigoureux.
    • Les hylésines sont vecteurs des agents du bleu.
  • Les attaques d´alimentation sur pousses peuvent provoquer une réduction de la croissance.

Biologie

  • Une à deux générations par an.
  • En France, les adultes hivernent en général de novembre à fin janvier sous l´écorce (au collet des arbres ou dans les souches), dans la litière ou dans les pousses. Dans les régions plus chaudes les insectes adultes peuvent voler toute l´année, dès que la température dépasse 9°C.
  • A partir de fin janvier la femelle creuse une galerie verticale dans le liber en déposant ses œufs de part et d´autre. La femelle peut réaliser plusieurs pontes successives et donner naissance à jusqu´à 4 générations sœurs.
  • Les adultes descendants émergent en mai-juin. Ils attaquent les pousses pour effectuer leur maturation sexuelle. Ils creusent une galerie dans l´axe de la pousse. La période de maturation sexuelle est longue; elle peut durer jusqu´à octobre ou novembre.
  • En temps normal les hylésines attaquent les arbres très affaiblis, les souches ou les troncs fraîchement coupés. Lors des pullulations ils peuvent aussi attaquer les arbres vigoureux.
  • Cette espèce ne produit pas de phéromone d´agrégation.
  • Il est possible d´observer deux générations par an de T. piniperda ou d´un autre espèce de Tomicus (avec dessèchement des pousses en juillet et en décembre).

Facteurs de risque

  • Les arbres affaiblis ou stressés sont plus sensibles aux attaques de l´hylésine.
  • Le stockage de grumes ou de rémanents de coupe augmente le risque d´infestation dans les peuplements voisins.

Méthodes de lutte

Suivi

  • Comptage des pousses tombées au sol avec une galerie à l’intérieur.

Lutte préventive

  • Evacuation rapide des grumes, des bois stockés, des chablis et des arbres incendiés et broyage des rémanents de coupe.
  • En période de pullulations: retarder les dépressages, éclaircies et élagages.
  • Pulvérisation d´insecticides (deltaméthrine ou alphaméthrine) sur les bois stockées pour réduire le risque d´attaque des peuplements voisins.

Lutte curative

  • Exploitation rapide des arbres atteints et broyage des produits de coupe.
Photo 1: Pousse de pin maritime attaquée par un hylésine.
Photo 2: Tubes de résine entourant des trous de pénétration d´ adultes dans le tronc.
Photo 3: Galeries maternelles et larvaires de l´hylésine.
Photo 4: Gros plan d´hylésines adultes et des œufs dans une galerie.

Illustrations : 1: Doutora Maria Corinta Ferreira; 2, 3 & 4: María J. Lombardero


Back to the list