EFI : European Forest Institute
Support EFIATLANTIC
Pinède
Le réseau pour la gestion durable des forêts cultivées.

français espagnol portugais english
IEFC - Forest pests and diseases - Consult - Pin-I-5
Common Forest Pests and Diseases in Europe - Pin-I-5

Pyrale des cônes de pin

Dioryctria mendacella (Lepidoptera, Pyralidae)

Arbres hôtes

Nombreuses espèces de pins, notamment le pin pignon (Pinus pinea), le pin d´Alep (P. halepensis) et le pin maritime (P. pinaster).

Identification

  • Au printemps et en été, présence de zones brunes sur les cônes verts en fin de croissance.
  • Présence sur les cônes de trous irréguliers et de fentes avec des amas de résine mélangés aux déjections de l´insecte (Photo 1).
  • A l´intérieur des cônes, présence de galeries périphériques remplies de boulettes de déjection et de résine (Photo 2).
  • Présence de chenilles dans les galeries de mai à février. Ces chenilles sont rouge-violacé sur le dessus et blanc-rosâtre sur le dessous, avec une tête noir brillant (Photo 3). Des chenilles jeunes (5 mm de long) et âgées (25 mm de long) peuvent être observées dans le même cône.
  • Confusion possible avec les larves du charançon Pissodes validirostris, mais les larves de cet insecte sont blanches, sans patte et en forme de C.
  • Cônes à croissance asymétrique due aux galeries larvaires.

Dégâts

  • Destruction partielle ou totale des graines dans les cônes attaqués.
  • Pertes économiques importantes pour la production de pignons de pin.

Biologie

  • Il y a deux générations superposées par an. La première dure 4 mois (printemps - été) et la deuxième 9 mois (avec hivernation).
  • Les papillons volent du milieu du printemps à la fin de l´été avec des pics en mai et septembre.
  • Les œufs sont déposés individuellement dans les fissures des cônes verts.
  • Les chenilles forent une galerie périphérique à l´intérieur des cônes verts, provoquant la destruction des graines.
  • Les chenilles âgées quittent les cônes et pénètrent dans le sol pour se chrysalider.
  • Les chenilles de différents âges hivernent dans les cônes (d´octobre à février). A la fin de l´hiver les chenilles les plus âgées descendent alors des cônes pour se chrysalider et les plus jeunes poursuivent leur développement en infestant de nouveaux cônes.

Facteurs de risque

  • Les pins pignons sont plus sensibles.

Méthodes de lutte

Suivi

  • Observation des cônes infestés lors de la récolte en automne ou en hiver.

Lutte préventive

  • Elimination mécanique et destruction des cônes infestés par les chenilles lors de la récolte d´automne et d´hiver.

Lutte curative

  • Aucun insecticide n´est homologué en France pour la lutte contre cet insecte.
Photo 1 : Symptômes précoces d´attaque par la pyrale des cônes: trou d´entrée de la chenille et résine sur un cône de pin pignon.
Photo 2 : Déjections de l´insecte mêlées de résine à l´intérieur d´un cône infesté.
Photo 3 : Jeune chenille forant une galerie dans un cône.
Photo 4 : Symptômes externes d´attaque: cônes partiellement consommés avec fentes et amas de résine à leur surface.

Illustrations : Juan Pajares


Back to the list