Common Forest Pests and Diseases in Europe - Cas-I-2

Carpocapse de la châtaigne

Cydia splendana (Lepidoptera, Tortricidae)
Synonyme: Laspeyresia splendana

Arbres hôtes

Châtaignier (Castanea), chênes (Quercus) et plus rarement le noisetier (Corylus).

Identification

  • Les bogues virent au marron et tombent (Photo 1).
  • Présence de chenilles à l´intérieur des fruits, entourées de déjections (Photo 2).
  • Les chenilles mesurent 12 à 16 mm de long, elles sont blanches ou rosées avec une tête brune. Elles peuvent être confondues avec les larves de deux autres espèces de ravageurs: Pammene fasciana, un papillon dont les chenilles sont plus rouges et plus petites (10-13 mm) et Curculio elephas, le balanin, dont les larves ont une forme en C, sans pattes, de couleur crème avec une tête marron.
  • Présence de trou de sortie (1,5-3 mm) à la surface du fruit (Photo 3).

Dégâts

  • Chute prématurée des bogues.
  • La détérioration des fruits conduit à des baisses de rendement.
  • La présence de fruits attaqués diminue la qualité de la production et accroît le coût de la transformation.

Biologie

  • Une génération par an.
  • Les papillons volent d´août à octobre et déposent leurs œufs à la surface des feuilles.
  • Les jeunes chenilles pénètrent à l´intérieur des châtaignes près du pétiole. Elles se nourrissent en creusant l´intérieur du fruit. Chaque chenille n´attaque qu´une seule châtaigne. Leur développement dure environ 3 semaines.
  • A la fin de leur développement, qui intervient de septembre à novembre, les chenilles forent un trou pour sortir du fruit et s´enfoncent dans le sol à une profondeur de 5-8 cm. Elles hivernent dans un cocon blanc recouvert de débris végétaux. Des cocons sont aussi parfois trouvés dans les fissures de l´écorce des arbres infestés.

Facteurs de risque

  • L´accumulation de fruits infestés sur le sol.
  • Les attaques sont plus sévères lors des étés secs.
  • Les arbres poussant sur des sols pauvres, peu épais ou caillouteux sont plus sensibles.

Méthodes de lutte

Suivi

  • A l’étude: utilisation de pièges à phéromones d´août à octobre pour estimer la population de papillons en vergers.
  • Echantillonnage des fruits au sol pour évaluer le niveau d´infestation.

Lutte préventive

  • Enlèvement et destruction le plus tôt possible des bogues infestées tombées au sol, avant que les chenilles n´en sortent pour se chrysalider dans le sol.

Lutte curative

  • Travail du sol en hiver ou au printemps pour tuer les chenilles en les remettant à l´air libre. Ce travail doit cependant rester superficiel afin de ne pas léser les racines et favoriser la propagation du Phytophtora.
  • Aucun insecticide n´est homologué en France pour la lutte contre cet insecte en forêt. En verger de châtaignier plusieurs produits sont homologués.
  • La méthode de lutte par confusion sexuelle est en cours d´essai.
Photo 1 : Bogues virant au brun après avoir été attaquées par le carpocapse de la châtaigne.
Photo 2 : Chenille de carpocapse de la châtaigne à l´intérieur du fruit.
Photo 3 : Châtaigne infestée avec le trou de sortie de la chenille.

Illustrations : 1: Matt Ayres; 2 & 3: María J. Lombardero.


Back to the list