Common Forest Pests and Diseases in Europe - Pin-I-7

Tordeuse des pousses

Rhyacionia duplana (Hübner) (Lepidoptera, Tortricidae)
Synonyme: Evetria duplana

Arbres hôtes

Toutes les espèces de pin (Pinus), le pin sylvestre (Pinus sylvestris), le pin maritime (P. pinaster), le pin pignon (P. pinea), le pin de Monterey (P. radiata) et le pin à l´encens (P. taeda) étant les plus sensibles.

Identification

  • Au printemps, les aiguilles à l´extrémité des pousses en croissance apparaissent rassemblées, jaunissent puis rougissent de la pointe vers la base (Photo 1 et 2).
  • A partir de la fin du printemps présence de pousses aux aiguilles rouges, de pousses desséchées ou déformées, sans praline de résine observable (Photo 4).
  • D´avril à juin, présence de chenilles dans des petites galeries descendantes à l´extrémité des jeunes pousses. Ces chenilles mesurent 1 cm de long, sont de couleur rose-orangé avec une tête brun sombre (Photo 3). Les chenilles de Rhyacionia buoliana sont plus grandes et de couleur plus foncée, leurs galeries montant de la base vers le sommet des jeunes pousses.
  • Les jeunes arbres présentent des déformations du tronc avec une prolifération de branches et un port buissonnant (Photo 4).

Dégâts

  • Les dégâts sont uniquement observés sur jeunes arbres (2 à 6 ans), toujours dans les jeunes pousses.
  • Perturbation de la croissance en hauteur avec port buissonnant.
  • Parfois mortalité des jeunes plants en cas d´attaques répétées.

Biologie

  • Une génération par an.
  • Les adultes volent entre mars et avril.
  • Les femelles déposent les œufs individuellement ou en paires sur les écailles des bourgeons
  • Au printemps, les jeunes chenilles minent les jeunes pousses en partant du sommet. Chaque larve peut consommer plusieurs pousses.
  • Les chenilles âgées quittent les pousses en été pour se chrysalider dans le sol.
  • Les chrysalides hivernent jusqu´au printemps suivant.

Facteurs de risque

  • Les plants et les arbres jeunes (notamment entre 2 et 6 ans), dans les peuplements ouverts (avant fermeture du couvert) sont plus sensibles.

Méthodes de lutte

Suivi

  • En juin, observation des mortalités de pousses en croissance.

Lutte préventive

  • Eviter les espèces les plus sensibles.

Lutte curative

  • Aucun insecticide homologué en France contre cet insecte.
Photo 1 : Symptômes précoces: les aiguilles des jeunes pousses sont jointes et changent de couleur.
Photo 2 : Dégât de tordeuse: l´extrémité d´un jeune pousse déformée et jaunie.
Photo 3 : Chenille de tordeuse creusant une galerie descendante dans une jeune pousse.
Photo 4 : Jeune plant de pin au port buissonnant avec des pousses terminales détruites par les chenilles de tordeuse.

Illustrations : Juan Pajares


Back to the list