Common Forest Pests and Diseases in Europe - Pin-I-2

Lophyre roux

Neodiprion sertifer (Geoffroy) (Hymenoptera, Diprionidae)
Petit lophyre des pins
Synonyme: Diprion sertifer

Arbres hôtes

Toutes les espèces de pins (Pinus).

Identification

  • En automne et hiver, présence d´aiguilles avec des lignes de points jaunes, signe de la ponte d´œufs isolés (Photo 1).
  • De mars à juillet, colonies de larves ressemblant à des chenilles et se nourrissant en groupe aux dépens des vieilles aiguilles, sans tisser de nid. Ces larves, de 25 mm de long, sont striées de lignes vertes, grises et noires et ont une tête noire (Photo 2). Quand elles sont dérangées, elles adoptent une position caractéristique (en forme de S).
  • Signe de défoliation à partir du mois d´avril (les aiguilles de l´année sont préservées).
  • Les adultes ressemblent à des petites guêpes brun-rougeâtre d´environ 1 cm (Photo 3 et 4).

Dégâts

  • Les plus sévères défoliations sont observées dans les jeunes peuplements.
  • Les défoliations entraînent une réduction de la croissance des arbres.
  • Les défoliations peuvent affaiblir l´arbre et augmenter le risque d´attaque par les insectes sous-corticaux (scolytes).
  • Les défoliations totales peuvent conduire à la mort des arbres affaiblis.

Biologie

  • En France le lophyre roux a une génération par an.
  • Les adultes volent à l´automne. Les femelles pondent des rangées d´œufs dans les aiguilles de pin.
  • Les œufs hivernent et éclosent au printemps suivant.
  • Les larves sont grégaires et ne se nourrissent que des aiguilles âgées, d´avril à juillet.
  • Les larves s´enfouissent dans la litière pour tisser des cocons.
  • Les pullulations durent en général 2-3 ans.

Facteurs de risque

  • Les peuplements jeunes de pin sont plus sévèrement attaqués.
  • Les arbres affaiblis seraient aussi plus sensibles.

Méthodes de lutte

Suivi

  • A l’étude: utilisation de pièges à phéromone pour suivre l’évolution des populations.

Lutte préventive

    Lutte curative

    • Aucun insecticide n´est homologué en France pour la lutte contre cet insecte en forêt.
    • Après pullulation, les populations déclinent par manque de nourriture et sous l´action des ennemis naturels.
    Photo 1 : Œufs pondus dans les aiguilles visibles de l´extérieur sous forme de points jaunes.
    Photo 2 : Larve du lophyre roux.
    Photo 3 : Femelle du lophyre roux.
    Photo 4 : Mâle du lophyre roux.

    Illustrations : 1, 3 & 4: J. Pedro Mansilla Vázquez; 2 - Unidad de Sanidad Forestal de Aragón;


    Back to the list