Common Forest Pests and Diseases in Europe - Pin-F-4

Maladie du dessèchement des pousses de pins

Sphaeropsis sapinea (Deuteromycota, Coelomycetes).
Synonymes: Diplodia pinea, Granulodiplodia sapinea, Sphaeropsis ellisi

Arbres hôtes

Toutes les espèces de pins (Pinus) et particulièrement P. sylvestris, P. nigra, P. radiata, P. taeda et P. halepensis. Les sapins (Abies grandis), épicéas (Picea abies), douglas (Pseudotsuga menziesii) et cèdre du Japon (Cryptomeria japonica) peuvent également être atteints.

Identification

  • Rougissement, nécroses corticales et dessèchement de la partie terminale des rameaux (Photos 1 et 2).
  • En fin de printemps et début d´été, apparition de fructifications noires sur les aiguilles desséchées, les pousses terminales, les cônes et les chancres. Normalement les aiguilles portant ces fructifications (Photo 3) sont gris cendré et peuvent se détacher facilement des rameaux.
  • Des exsudats de résine apparaissent sur les pousses infectées et de nouvelles pousses peuvent se développer au-dessous des parties atteintes.
  • Ce champignon est souvent associé à différents symptômes incluant des brunissures ou dessèchement de pousses, des chancres sur tronc, des pourritures de cônes ou graines et des maladies racinaires engendrant des bleuissements.
  • Les bois issus des branches ou troncs infectés se colorent légèrement en bleu.

Dégâts

  • La maladie provoque de nombreux dégâts si les infections se renouvellent plusieurs années de suite ou dans des situations épidémiques.
  • Elle entraîne des réductions de croissance et fréquemment la mort des arbres, particulièrement en pépinière.

Biologie

  • Le champignon hiverne dans les aiguilles desséchées, les cônes et les branches.
  • Les spores sont émises au début du printemps et de nouvelles infections apparaissent alors dans les bourgeons avant l´élongation des nouvelles aiguilles.
  • Les symptômes de rougissement, flétrissement de la pousse terminale apparaissent en fin de printemps ou début d´été.

Facteurs de risque

  • Une humidité élevée (70% to 80%) est très favorable au développement de la maladie.
  • La température optimale pour la germination des spores est aux alentours de 24º C.
  • Les arbres sont plus sensibles en présence de blessures ou autres facteurs de stress.

Méthodes de lutte

Suivi

  • Le champignon passant l´hiver dans les cônes et les aiguilles, éviter de les utiliser comme fumure.
  • Les pépinières ne doivent pas être établies au voisinage de plantations. Les jeunes plants atteints doivent être détruits. L´arrosage des plants doit être effectuer le matin pour favoriser le séchage des pins.
  • Dans les peuplements à risque (espèce sensible), éviter les blessures sur les branches, et privilégier l´élégage en hiver.

Lutte préventive

  • Le champignon passant l´hiver dans les cônes et les aiguilles, éviter de les utiliser comme fumure.
  • Les pépinières ne doivent pas être établies au voisinage de plantations. Les jeunes plants atteints doivent être détruits. L´arrosage des plants doit être effectuer le matin pour favoriser le séchage des pins.
  • Dans les peuplements à risque (espèce sensible), éviter les blessures sur les branches, et privilégier l´élégage en hiver

Lutte curative

  • Aucun fongicide n´est homologué en France pour lutter contre cette maladie.

Illustrations : 1-3: N. Fonseca.


Back to the list