Label bas carbone Nouvelle-Aquitaine (France) – Institut Européen de la Forêt Cultivée
Articles Label bas carbone Nouvelle-Aquitaine (France)

Label bas carbone Nouvelle-Aquitaine (France)

Label bas carbone Nouvelle-Aquitaine (France)

Introduction du label bas carbone en Nouvelle-Aquitaine (France)

Présentation des implications en sylviculture du label Bas Carbone par Gabriel Ducos et Henri Husson (CNPF)

Le CRPF Nouvelle-Aquitaine  a présenté les résultats de simulations réalisées dans le but d’estimer les effets de l’implémentation du label Bas Carbone dans le territoire pendant un séminaire proposé par le Sysdau à l’INRAE (Bordeaux, France) le 27 février 2020. L’objectif du séminaire était de diffuser le potentiel du label aux autorités locales, aux acteurs du secteur forestier et aux entreprises qui souhaitent optimiser leur empreinte carbone. Le label Bas Carbone a été créé par le ministère de la Transition écologique et solidaire afin d’atteindre l’objectif de neutralité carbone fixé par le gouvernement français d’ici 2050. L’étude menée souligne le potentiel d’amélioration de la séquestration du CO2 par la concentration des efforts sur les peuplements feuillus au travers du balivage de taillis ou de la reconstitution de peuplements dégradés. Des aides seront apportées aux propriétaires dans le cadre de ces opérations forestières, tout comme pour les reboisements. Les actions visant à accroître la séquestration de CO2 par les peuplements de pin maritime sont limitées dans leurs effets. Le raccourcissement de la durée de révolution augmenterait les effets de substitution mais dégraderait les capacités de stockage dans les peuplements, tandis que l’allongement de la révolution aurait les effets opposés. Le choix de l’itinéraire sylvicole revenant la plupart du temps au propriétaire forestier dans la région, on peut considérer que leurs choix de gestion et en particulier celui d’une période de révolution moyenne de 40 ans permet une bonne optimisation du bilan carbone tout en limitant les risques liés aux tempêtes.

Auteur: Armand Clopeau (IEFC)