Premiers résultats publiés du réseau REINFFORCE ! Survie précoce et plasticité de croissance de 33 espèces dans l’espace atlantique européen. – REINFFORCE

Premiers résultats publiés du réseau REINFFORCE ! Survie précoce et plasticité de croissance de 33 espèces dans l’espace atlantique européen.

  12/10/2018    Hernan Serrano.

Premiers résultats publiés du réseau REINFFORCE ! Survie précoce et plasticité de croissance de 33 espèces dans l’espace atlantique européen.    

Pour anticiper les scénarios climatiques européens de la fin du siècle, nous avons exploré le gradient climatique au sein du réseau REINFFORCE (RÉseau INFrastructure de recherche pour le suivi et l’adaptation des FORêts au Changement climatiquE) arboreta, établi dans 38 sites entre 37° et 57° de latitude, où 33 essences sont représentées. Nous cherchons à déterminer quelles variables climatiques expliquent le mieux leur survie et leur croissance, et à identifier les espèces qui tolèrent le mieux les variations climatiques et celles dont la croissance et la survie pourraient être limitées par le climat futur. Nous avons utilisé des modèles empiriques pour déterminer les meilleures variables prédicteurs climatiques qui expliquent la survie et la croissance des arbres. La distance de transfert des précipitations était la plus importante pour la survie des espèces de feuillus, tandis que les jours-jours de croissance en fonction du degré-saison expliquaient le mieux la survie des conifères. La croissance (augmentation annuelle de la hauteur) s’explique principalement par un indice annuel dérivé de sécheresse (ADI) pour les conifères et les feuillus.

Les espèces qui présentaient la plus grande variation de survie et de croissance en réponse aux variations climatiques comprenaient Betula pendula Roth, Pinus elliottii Engelm, et Thuja plicataDonn ex D.Don, et celles qui étaient le moins affectées étaient Quercus shumardii Buckland et Pinus nigraJ.F.Arnold. Nous avons également démontré que les différences de provenance étaient significatives pour Pinus pineaL., Quercus roburL., et Ceratonia siliquaL.

Ici, nous démontrons l’utilité des infrastructures le long d’un gradient climatique comme REINFFORCE pour déterminer les tendances majeures des espèces d’arbres réagissant aux changements climatiques.

Ref : Correia HA et al. 2018. Early survival and growth plasticity of 33 species planted in 38 arboreta across the European Atlantic area.
Forests 2018, 9(10), 630; doi:10.3390/f9100630

Auteurs: Henrique António Correia; Helena Maria Almeida; Manuela Branco; Margarida Tomé; Rebeca Cordero Montoya; Luisa Di Lucchio; Alejandro Cantero; Julio Casero; Cristina Prieto; Felipe Bravo; Nahia Gartzia; Ander Arias; Richard Jinks; Eric Paillassa; Patrick Pastuszka; María José Rozados Lorenzo; Javier Francisco Silva Pando; María Carmen Traver; Silvia Zabalza; Carina Nóbrega; Miguel Ferreira; Christophe Orazio