Lors de l'assemblée générale de l'IEFC, Dr. Nick Mc Carthy, président de l'IEFC, a présenté son nouveau plan stratégique et de nouveaux outils pour encourager le réseautage. - Institut Européen de la Forêt Cultivée
Networking Lors de l’assemblée générale de l’IEFC, Dr. Nick Mc Carthy, président de l’IEFC, a présenté son nouveau plan stratégique et de nouveaux outils pour encourager le réseautage.

Lors de l’assemblée générale de l’IEFC, Dr. Nick Mc Carthy, président de l’IEFC, a présenté son nouveau plan stratégique et de nouveaux outils pour encourager le réseautage.

Lors de l’assemblée générale de l’IEFC, Dr. Nick Mc Carthy, président de l’IEFC, a présenté son nouveau plan stratégique et de nouveaux outils pour encourager le réseautage.





L’Assemblée Générale de l’Institut Européen de la Forêt Cultivée (IEFC) s’est tenue récemment à Cestas, Bordeaux, France.  Le président actuel de l’IEFC, le Dr. Nick Mc Carthy WIT, a présenté le “Rapport moral” aux membres réunis en présentiel et en distanciel. Les membres sont des délégués d’organisations forestières privées et d’organisations publiques de toute la côte de l’Atlantique, du Portugal, de l’Espagne, de la France, du Royaume-Uni, de l’Allemagne et de l’Irlande. Après avoir traversé une période quelque peu difficile au cours des trois dernières années en raison de changements de personnel, ainsi que de la difficulté à se réunir pendant la pandémie de COVID, le président a été en mesure d’annoncer quelques bonnes nouvelles. L’organisation est maintenant de retour sur des bases solides, avec une équipe de cinq personnes, basée à Cestas, en France, et travaillera avec un budget de plus de 500 000 euros par an au cours des quatre prochaines années. Le conseil d’administration a dévoilé le plan stratégique et qui a été lancé lors de la réunion. Ce budget est dû à l’obtention de financements par le biais de H2020, Horizon Europe et INTERREG, ainsi qu’au soutien de certains gouvernements nationaux et régionaux tels que le Royaume-Uni, la région Nouvelle-Aquitaine (France), le Pays Basque, et l’Espagne. Le lien avec l’Institut forestier européen (EFI) a également été assuré avec l’annonce en novembre que l’IEFC a été labellisé “réseau de recherche” de l’EFI sur les forêts plantées. Ce sont là de bonnes nouvelles pour une organisation qui, il y a trois ans, semblait menacée de disparition. L’organisation aide à réunir des scientifiques, des praticiens publics et privés et des propriétaires forestiers pour traiter des aspects pratiques et répondre aux questions des propriétaires forestiers sur la sylviculture par le biais d’activités de sensibilisation, d’échanges, d’écoles d’été, de séminaires et d’ateliers.

Cette assemblée générale a été l’occasion d’annoncer de nouvelles initiatives particulièrement favorables au secteur : un fonds spécifique pour soutenir la coopération entre ses membres, un événement bimensuel sur les forêts plantées et la refonte du site web pour faciliter l’accès aux ressources.

Le président a souligné que si les trois dernières années ont été difficiles et ont été principalement consacrées à la stabilisation de l’organisation, le moment est venu de revenir au travail de proximité et de vulgarisation pour lesquels l’IEFC a été créé à l’origine.